J’aimerais bien être autiste

#coupdecœur

Auteur : Héloïse Breuil
Éditeur : Atelier du poisson soluble

Voici le témoignage poignant et touchant d’une mère et son enfant face au syndrome d’Asperger. Un récit à deux voix qui parle de la difficulté à être diagnostiqué et de la difficulté d’adaptation face à une incompréhension totale de l’entourage.
Enfants, instits, médecins, c’est un combat qui paraît sans fin pour l’indulgence.
On retient de ce livre le courage de cette maman pleine de remords mais aussi la volonté de ce petit garçon à comprendre pourquoi il n’a pas le droit d’être différent.
On s’attache d’ailleurs très vite à cet enfant plein de vie qui n’a pas sa langue dans la poche.
Mauvais diagnostics, opérations et traitements inutiles, détérioration de la relation parent/enfant… Ce n’est pas seulement le témoignage d’une mère en colère face aux systèmes médical et scolaire, c’est aussi les aveux d’une mère qui a souvent été dépassée par cette maladie découverte seulement au siècle dernier.

A partir de 14 ans

Un dernier chef-d’œuvre

HISTOIRE D’UNE BALEINE BLANCHE

#coupdecœur

Auteur : Luis Sepúlveda
Éditeur : Métailié

En lisant ce roman on entend presque la voix de ce cétacé géant, la baleine blanche.
En effet, Sepúlveda donne la parole à cet animal si mystérieux que l’on voit très rarement. Ainsi il met en valeur un point de vue humble et naïf sur un monde qui lui ne l’est pas.
C’est un hymne à la nature, mais aussi à la survie, presque sous forme de journal intime.
Cette ambiance de combat pour la vie est d’ailleurs très présente dans les illustrations poignantes voir déchirantes de Joëlle Jolivet. Le choix de la linogravure ajoute d’autant plus de violence et de puissance au récit. Une collaboration parfaite entre un auteur aux idées très fortes et une illustratrice aux graphismes bouleversants.
L’auteur nous laisse sur ce dernier ouvrage plein de vie et malgré tout plein d’espoir.

A partir de 10 ans

Coup de Cœur Adulte

Modèle vivant

Auteur : Joan Sfar

Éditeur : Le livre de poche

On rentre ici dans la tête de Joan Sfar, il parle… et on l’écoute.

Un artiste masculin qui débat sur le harcèlement sexuel, c’est tendancieux, lui qui peut passer des heures à regarder un corps nu pour l’étudier ou le montrer, afin que d’autres l’admirent à leur tour.

C’est ici que commence le sujet du livre ; la relation entre l’artiste et le modèle, vivant ou mort, présent ou absent.

Sfar est fidèle à lui-même, son ouvrage est osé et intime. Il nous bouscule gentiment et avec humour. 

Adulte

Nouveau Coup de Cœur : « J’ai tué un homme »

Auteur : Charlotte Erlih

Éditeur : Acte Sud Junior

Arthur, hospitalisé de force pour cause de trouble de la personnalité, nous est présenté comme un garçon réservé mais très studieux. Il est persuadé d’être Germaine Berton, militante anarchiste du siècle dernier et il y croit tellement que le lecteur fini par douter de l’existence même d’Arthur.

J’ai tué un homme n’est pas seulement un roman bien écrit ou original, il est aussi extrêmement bien pensé et permet d’aborder avec douceur une maladie mal jugée car souvent mal comprise.

Ce roman chorale nous permet de connaître le point de vue de tout l’entourage d’Arthur et d’essayer de comprendre la maladie sous tous ses angles.

A partir de 13 ans

Nouveau coup de cœur de Marie-Emmanuelle !

Auteur : Luigi Ballerini

Éditeur : Amaterra

Prix : 13,90

Zéro à 14 ans, il est grand, musclé et c’est un garçon réfléchi. Pour cause il s’entraîne tous les jours à se surpasser mentalement et physiquement sous la seule surveillance de Madar.
Madar c’est une voix qui lui parle et le conseille, unique lien avec autrui pour Zéro . Enfermé entre quatre murs, il s’exerce chaque jour dans un environnement ultra-technologique pour devenir un « homme ».
Seulement, un jour, tout s’éteint et Madar ne répond plus. Est-ce une nouvelle épreuve ou faut-il fuir ? Zéro n’arrive pas à douter du système qui a pris soin de lui depuis tout ce temps.
Un thriller dystopique qui tient en haleine son lecteur ainsi qu’une excellente satire technologique pour sensibiliser les jeunes aux dangers du progrès.

A partir de 12 ans

San Jordi et La Fête de la librairie indépendante

Ce samedi 13 juin 2020

Chers amis, chers confrères,

Malgré cette épreuve indescriptible et inédite, l’Association Verbes a estimé important que les 450 libraires incarnant cette journée demeurent unis et profitent de ce rassemblement du samedi 13 juin pour dresser un état des lieux de nos situations respectives après ces quatre semaines de réouverture…

En effet, cette journée se propose d’être le porte-voix de toutes nos différences, de toutes nos difficultés, de tous nos savoir-faire également. Il est essentiel de faire entendre à vos lecteurs, à vos DRAC, aux médias, tout ce que vous avez mis en œuvre pour traverser cette grave crise.
Nous tenterons, avec mon équipe, de mobiliser la presse afin de lancer un grand appel à vos lecteurs pour qu’ils continuent d’être fidèles à vos points de vente tellement précieux si l’on veut défendre ces grandes valeurs humanistes : la diversité éditoriale, la présence des grands catalogues d’éditeurs, les grands orfèvres créateurs de livres d’art, les penseurs des livres de sciences humaines, les dessinateurs et les illustrateurs des livres d’enfants et de la bande dessinée.